Sorties entre amis, festivals, concerts ou expositions, retrouvez notre sélection des événements du week-end à Genève.

French mon amour, soirée musicale francophone

Cette soirée musicale est organisée par l’ASMV, association de soutien à la musique vivante. Le projet « French mon amour » vise a encourager la francophonie dans l’univers musical. Au Chat Noir (rue Vautier 13, 1227 Carouge), c’est quatre soirs par an que des jeunes groupes se produisent, en collaboration avec des labels et autres associations musicales, pour défendre la langue française. A la fin de la saison, une sélection d’artistes sera choisie pour participer au festival Voix de Fête 2020.

Pour ce troisième épisode de la saison 4, vous pourrez retrouver les artistes « Barde et Orage » dans un rock bien traditionnel, suivi d’une guitare acoustique et de la douce voix du chanteur « Sèbe », et enfin les chansons à l’inspiration moderne du groupe « Baron.e » (prononcer Baron Barone). La soirée sera parrainée par Guillaume Pi. Une jolie programmation variée au rendez-vous. Entrée entre 5 et 10 francs.

Ce dimanche 27 octobre au Chat Noir dès 17h, à retrouver sur le site de l’événement.

Festival des arts divinatoires et du mieux vivre

Ce week-end sera aussi pour vous l’occasion de prendre soin de votre corps et de votre spirite, à l’occasion du festival du mieux-vivre et des arts divinatoires. Avec la présence de multiples spécialistes et praticiens, exposants et libraires, cet événement aura pour but d’initier le public aux soins énergétiques et naturels, proposer différents produits pour le bien-être, ainsi que de nombreux ouvrages dans le domaine.

L’entrée est libre pour tous, à la salle Icebergues, place des bergues 3 à Genève, samedi 26 et dimanche 27 entre 9h et 20h.

Plus d’informations sur la page Facebook de l’événement.

Premier tour Swiss Orchestra- Victoria Hall

Suffisamment original pour être évoqué, cet orchestre sera constitué uniquement de compositions suisses. En effet il n’est pas rare d’entendre de grands classiques Russes, Allemands ou Italiens. Il est cependant plus rare d’entendre parler des compositeurs Suisses. Dirigé par Léna-Lisa Wüstendörfer, l’orchestre relève le défi de faire découvrir ou redécouvrir les productions locales de l’époque romantique et classique, un trésor oublié de musique savante.

« C’est à tort que les œuvres de personnalités qui ont marqué notre culture sont négligées aujourd’hui. Voilà ce pour quoi le Swiss Orchestra est né : pour mettre en valeur dans le grand public un patrimoine musical oublié. Sa mission, c’est de rendre accessibles des facettes inconnues de l’histoire musicale suisse, de permettre au public d’en faire l’expérience de manière jouissive et inattendue »

Au programme pour ce premier tour, les compositeurs Hans Huber, né dans le canton de Soleure, et le vaudois Jean Baptiste Edouard Dupuis seront interprété sous la baguette de la directrice musicale.

Concert au Victoria Hall, rue du Général-Dufour 14, 1204 Genève, dimanche 27 octobre à 17h.

Léna-Lisa Würstendöfer, directrice musicale.

 

Billets à partir de 40 francs. Etudiants, élèves et stagiaires obtiennent 50% de réduction, réservations sur le site de l’événement.

Radio Lac