Revue de Presse

COVID-19 : Le canton ouvre dun Bureau dinformation sociale

Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, le canton met sur pied à partir de jeudi 26 novembre un Bureau d’information sociale à l’attention des habitant-es du canton se trouvant dans une situation de vulnérabilité. Ce guichet inédit et porté par plusieurs partenaires se situera au Bouchet. Quiconque fait valoir son droit à des prestations sociales peut effectivement mieux résister aux effets économiques et sociaux de la crise sanitaire.

La deuxième vague épidémique de COVID-19, et ses conséquences économiques et sociales, pose un défi majeur à une partie de la population, confrontée à un risque de précarisation ou à l’aggravation d’une situation existante de précarité.

A cela s’ajoute le constat des principaux acteurs du domaine que la complexité du dispositif social à Genève et le manque de lisibilité des prestations engendrent un non recours à certaines aides et contribuent à la vulnérabilité d’un nombre important de ménages.

Aussi, afin d’informer et orienter les personnes dans ce contexte de crise, le département de la cohésion sociale (DCS) ouvrira à partir de jeudi 26 novembre un Bureau d’information sociale à la paroisse Saint Pie X, au carrefour du Bouchet, qui tiendra une permanence hebdomadaire jusqu’à fin décembre. Les renseignements pratiques sur ce Bureau d’information sociale sont disponibles dès aujourd’hui sur la page portail du DCS, sur www.ge.ch.

Une première orientation pour mieux connaître son droit aux prestations sociales

Ce Bureau d’information sociale vient compléter les pôles sociaux multidisciplinaires (Hospice général, communes, associations) mis sur pied dans le cadre des distributions d’aide alimentaire déployées en réponse à la crise sanitaire et sociale liée au coronavirus. En collaboration avec des membres du DCS et des représentant-es des villes de Meyrin et de Vernier, ce bureau s’adresse à l’ensemble des habitant-es du canton, quel que soit leur statut de séjour.

Des représentant-es de l’Hospice général, du Collectif d’associations pour l’action sociale (CAPAS), des Colis du Cur, de l’ASLOCA Genève (Association genevoise des locataires), de la Haute école de travail social (HETS) mais aussi de l’Association genevoise des psychologues (AGPsy) participeront à ce guichet d’information. En tant que projet pilote, celui-ci permettra également didentifier les principaux obstacles liés à la non sollicitation des prestations sociales existantes.

Sur place, toute personne qui le souhaite se verra fournir une information sociale de base ainsi qu’une orientation vers lorganisme social le plus adéquat en fonction de sa situation. Un soutien sera proposé aux personnes éligibles aux prestations sociales cantonales pour constituer ou mettre à jour leur dossier. Le Bureau d’information sociale se veut complémentaire aux permanences sociales privées ou publiques existantes, qui se trouvent aujourd’hui fortement sollicitées.

Le département de la cohésion sociale encourage vivement toutes les personnes impactées par les mesures de lutte contre l’épidémie de COVID-19 dans leur situation financière, sociale ou psychologique à se rendre au Bureau d’information sociale pour y trouver le soutien adéquat. Une intervention précoce évite en effet qu’une situation ne se dégrade ou perdure.

«Dans la logique d’expérimentation et de partenariat qui prévaut depuis le printemps entre les différents partenaires impliqués dans l’aide alimentaire, il apparaît aujourd’hui nécessaire d’aller plus loin, témoigne Thierry Apothéloz, conseiller d’Etat. Ce guichet d’information et d’orientation sociales, unique par la multiplicité des acteurs qu’il réunit, est ouvert à d’autres publics, non-bénéficiaires de l’aide alimentaire mais qui ont besoin dobtenir des réponses à leurs questions les plus urgentes.»

La poursuite du Bureau d’information sociale sous sa forme initiale fera l’objet d’une concertation entre les partenaires afin de définir un fonctionnement adéquat selon la demande, les besoins et l’évolution de la situation sanitaire.

Enfin, dans une perspective d’amélioration de la lisibilité des prestations sociales, le DCS mettra prochainement à disposition des acteurs du domaine social ainsi que des habitant·es du canton un questionnaire en ligne visant à fournir une indication rapide quant aux prestations sociales auxquelles ces dernières pourraient être éligibles.  

 

Pour toute information complémentaire:

  • DCS: M. Henri Della Casa, secrétaire général adjoint chargé de la communication, DCS, T. 022 546 54 32 ou 078 674 69 95
  • Ville de Meyrin: M. Adrien Fohrer, responsable communication, T. 079 298 85 95
  • Ville de Vernier: M. Martin Staub, Maire, T. 079 705 80 07

Vernier.ch NEWS

Genève veut mieux informer ceux qui souffrent de la crise

Un bureau d’information sociale pour les gens souffrant de la crise sanitaire va ouvrir.
Le canton de Genève l’annonce ce mardi. Ce guichet doit permettre à des personnes frappées par la crise sanitaire d’obtenir des renseignements sur le dispositif social à Genève, et de savoir si elles ont droit à une aide.

Les conséquences économiques et sociales de la deuxième vague épidémique de Covid-19 posent un défi majeur à une partie de la population, relèvent le département de la cohésion sociale et les Villes de Meyrin et Vernier dans un communiqué. La précarisation guette certains. D’autres voient leur situation difficile s’aggraver.

Le bureau d’information sociale, qui entrera en service jeudi, aura pour mission d’accompagner ces personnes dans les méandres de l’aide sociale genevoise. La complexité du dispositif et le manque de lisibilité des prestations découragent parfois les ménages à demander du soutien, contribuant à les rendre vulnérables.

Des représentants de l’Hospice général, du Collectif d’associations pour l’action sociale, des Colis du Coeur, de l’ASLOCA Genève, de la Haute école de travail social, ainsi que l’Association genevoise des psychologues participent à l’opération. Ce projet pilote permettra d’identifier les principaux obstacles empêchant de solliciter des prestations sociales existantes.

Source: ATS

Radio Lac

ActuVernier novembre 2020

Chères Verniolanes, chers Verniolans,

Face à la crise que nous traversons, la Ville de Vernier nest pas restée inactive, bien au contraire. Le Conseil administratif a dû prendre de nombreuses décisions dans des délais très courts, en réaction aux annonces du Conseil fédéral et du Conseil dEtat. Ces mesures visent à protéger la population et à préserver les systèmes de santé face au coronavirus. Nous vous invitons à consulter notre site internet, régulièrement mis à jour en fonction de lévolution de la situation.

Le Coronavirus est un défi pour tout le monde, pour vous habitantes et habitants, mais aussi pour ladministration qui, grâce à lengagement des services de la commune, continue dassurer au quotidien lensemble des prestations. A cet égard, nous avons mis en place des plans adaptés dans chaque service, protégeant nos collaborateurs et la population. Laccueil du public est toujours possible à la Mairie, par exemple, même si nous sensibilisons le public à privilégier les démarches par téléphone ou par internet. Nous avons également mis en place un plan de protection qui respecte scrupuleusement les consignes du médecin cantonal pour lorganisation des séances du Conseil municipal.

La Ville de Vernier sest montrée à la hauteur durant la première vague, et cest forte de cette expérience que ladministration sadapte aujourdhui aux futurs aléas dune période qui sannonce incertaine. Cette agilité est une force quil faut continuer de développer et de valoriser au sein de notre commune. Un exemple représentatif de cette volonté de sadapter au mieux aux besoins de la population sillustre par le développement dun guichet unique à la Mairie, un nouveau service que nous vous invitons à découvrir dans cette édition de votre ActuVernier.

Notre mission est d « être avec vous », de rester à votre écoute durant cette période particulière où le lien social doit pouvoir être garanti. Ensemble, nous sortirons de cette situation tout en gardant le lien et en restant dans la capacité de délivrer nos prestations, comme à travers la diffusion de lActuVernier.

Prenez soin de vous !

Votre Conseil administratif
Gian-Reto Agramunt, Martin Staub et Mathias Buschbeck

Vernier.ch NEWS

Finance et climat, l’accord impossible?

Il ressort de notre enquête que des progrès ont été réalisés depuis 2017 (date du premier test selon les normes internationales Pacta), mais que l’objectif n’est toujours pas atteint si la Suisse souhaite jouer un rôle de premier plan dans le domaine des flux financiers durables», écrit l’Office fédéral de l’environnement (OFEV). L’étude a été…

Cet article Finance et climat, l’accord impossible? est apparu en premier sur Gauchebdo.

Gauchebdo

Fermeture des ludothèques

Suite aux mesures prises par le Conseil dÉtat pour lutter contre la pandémie, les ludothèques de Vernier sont fermées. Durant cette période, un système de permanences a été mis en place pour les prêts et les retours des jeux.

Certaines ludothèques maintiennent quelques activités collectives. Nous vous invitons à les contacter directement pour de plus amples informations.

Ludothèque de Châtelaine, 022 796 06 22

Ludothèque des Avanchets, https://www.ludoavanchets.ch/, 022 970 07 23

Ludothèque des Libellules, 022 940 36 73

Ludothèque dAïre-le Lignon, https://ludolignon.ch/ 022 796 36 58

Vernier.ch NEWS

Genève vient en aide aux entreprises les plus touchées par la crise

Le Canton de Genève va-t-il être suivi cette fois dans les mesures prises pour soutenir son économie ? Il débloque une aide supplémentaire pour les commerçants, les restaurateurs et les entreprises les plus touchées par la crise. 

Genève donne un gros coup de pouce à l’économie. Le Conseil d’Etat a approuvé un nouveau train de mesures pour soutenir les entreprises les plus fragilisées du canton.  D’un montant de 56 millions de francs, cette somme s’ajoute aux 493 millions débloqués depuis mars. Les aides sont à fonds perdus ou sous forme de prêts gratuits. Elles vont à l’économie, la santé, la culture, l’action sociale et la formation. De nouvelles mesures viennent ainsi soutenir les entreprises. L’Etat va les aider à payer les loyers commerciaux durant les mois de novembre et décembre pour un montant de 15 millions de francs. Il va financer les charges sociales patronales des entreprises en RHT en novembre et décembre pour un total de 10,5 millions. Il va également s’acquitter des jours de carence. Quant aux restaurateurs, ils vont pouvoir vendre leur stock à la banque alimentaire. Les commerçants vont, eux, pouvoir s’abonner gratuitement à GenèveAvenue.ch, le site genevois de vente en ligne.

 

Concernant les loyers, un accord a été trouvé avec l’USPI, l’union suisse des professionnels de l’immobilier, la Chambre genevoise immobilière et l’Asloca pour renouveler les mécanismes d’exonération de loyers commerciaux, déployés les trois premiers mois de la crise liée au coronavirus.

 

Cas de rigueur en consultation

Concernant les cas de rigueur, comprenez les domaines particulièrement touchés par la pandémie, ceux qui ont perdu plus de 60% de leur chiffre d’affaires, le Canton a évalué le montant de l’aide nécessaire à 90 millions. Sont concernés l’hôtellerie, les entreprises de transport, l’événementiel, les forains et les agences de voyage. Le montant se répartit à part égale entre confédération et canton.  L’enveloppe confédérale a été fixée à 200 millions et Genève devait en toucher un peu plus de 13. Mais la Confédération  a mis le projet en consultation et le canton a bon espoir d’obtenir ses 45 millions. Nathalie Fontanet.

 

Un sixième cas de rigueur a été ajouté aux cinq existants. Celui de la zone aéroportuaire, dont les entreprises sont durement touchées. Plus de 100 emplois sont concernés.  Cette aide supplémentaire, destinée notamment aux commerces, entreprises de service et restaurant de Cointrin a été évaluée à 10 millions, soit 5 millions pour le canton.

développement suit

Radio Lac