L’émissaire de l’ONU pour la Syrie, Geir Pedersen, espère que ce quatrième cycle de négociations permettra une avancée dans la révision de la constitution en vue d’un règlement politique dans ce pays en guerre.

Tribune de Genève